THE WHO CIVIL SOCIETY ORGANIZATIONS INITIATIVE TO RESPOND TO COVID-19 EPIDEMIC

Les Initiatives des Organisations de la Société Civile du CAMEROUN sous la Coordination du REPONGAC. Expérience subventionnée par l’Organisation Mondiale de la Santé zone Afrique.

1) Expériences du terrain – Modèle : Août 2021

Date activités Brèves descriptions des réalisations Résultats obtenus par sexe Observations / Commentaires
28 & 29 juillet 2021 Formation des agents sensibilisateurs et communautaires dans les zones d’interventions 01 Atelier de formation réalisé à Yaoundé au siège du REFAC 37 agents Sensibilisateurs & communautaires formés L’atelier a été un succès
30 juillet 2021 Appui au déploiement des agents sensibilisateurs et communautaires pour l’organisation et l’animation des activités d’IEC (Information, d’Education et de Communication) sur le COVID-19 Matériel de visibilité et de travail (chasubles, Cache-nez, gels hydroalcoolique) acquis et mis à la disposition des relais communautaires pour la mise en œuvre des activités. 37 agents Sensibilisateurs & communautaires reçoivent du matériel de visibilité et de prévention du COVID-19 pour intensifier les sensibilisations dans les zones cibles.

 

Les activités d’Information, d’Education et de Communication sur le COVID-19 se déroulent bien dans les zones cibles avec un engagement des relais communautaires et de leurs cibles.

 

  • Nombre de personnes dans la communauté spécifique qui ont bénéficié de l’intervention de l’OSC:
  • 6000 personnes environ touchées à travers les sensibilisations de masse dans les marchés, les mosquées et les églises de Yaoundé.

Impact clé – ce qui a changé ou est en train de changer pour améliorer la réponse et améliorer la vie de la communauté ou changer le statut d’une OSC dans la gestion des urgences au niveau local / national :

  • Intégration des annonces sur la prévention du COVID-19 durant les cultes (à l’église) et durant les séances de prière à la mosquée ;
  • Le relâchement observé depuis un bon bout de temps se dissipe peu à peu car l’on observe de plus en plus la protection individuelle des participants aux cultes (dans les églises et mosquées) ; des vendeurs à la sauvette dans les marchés cibles ;
  • Certaines populations sensibilisées jouent le rôle des agents de relais des informations sur la dangerosité de la COVID 19 autour d’elles ;
  • De plus en plus de personnes prennent des initiatives pour aller se faire tester, dépister dans les centres spécialisés ;
  • Le vaccin démystifié : avec des sensibilisations faites sur l’importance du vaccin, plusieurs manifestent le désir de se faire vacciner
  • Solutions durables, s’il y en a:

Aller au-delà de la simple participation pour engager les leaders religieux (Imam, Pasteurs, Prêtres), les leaders éducatifs (chefs d’établissement), les leaders traditionnels (chef de quartier) dans la lutte contre cette maladie

  • Prochaines étapes:
  • Intensifier les campagnes de sensibilisations durant le mois de septembre afin d’amener les jeunes déscolarisés à cause des grossesses dues au confinement à retourner à l’école ;
  • Production et distribution auprès des jeunes des supports de sensibilisation sur le COVID-19 ;

Le REPONGAC, une organisation à but non lucratif créée en 2008 pour aider les Plates-formes d’ONG Nationales et les autres réseaux d’Organisation de la Société Civile en Afrique centrale à poursuivre efficacement leurs intérêts sociaux et économiques dans le respect de l’environnement et de la bonne gouvernance afin d’augmenter leur impact politique dans un espace démocratique sous pression. 

En soutenant la société civile, le REPONGAC vise à faciliter et à réunir divers acteurs des Organisations de la région en les renforçant et en les connectant, en adaptant les ressources aux besoins prioritaires de la population et en prodiguant des conseils sur les questions clés ainsi qu’en fournissant un soutien au renforcement des capacités pour un développement concret.