Le REPONGAC interpelle les pays de la CEEAC sur les « APE » Accords de Partenariats Economiques en Afrique Centrale.

Le REPONGAC interpelle les pays de la CEEAC sur les « APE » Accords de Partenariats Economiques en Afrique Centrale.

En rappel, afin de préserver leurs relations commerciales, en respectant les règles de l’OMC, l’UE et les pays ACP ont convenu de négocier des Accords de Partenariat Economique (APE) en tant qu’Accords régionaux en vertu de l’Article XXIV du GATT, moyennant 7 ans de transition durant lesquels les préférences unilatéralement octroyées par l’Union Européenne aux pays du Groupe étaient maintenues au titre d’un moratoire. L’Accord de Cotonou avait par ailleurs prévu les modalités et procédures des négociations de ce nouvel ordre commercial que l’UE et les ACP avaient  convenu de conclure au plus tard le 31 décembre 2007.

En outre, la particularité de ces accords reste sans doute le fait qu’ils couvrent à la fois les aspects commerciaux et les aspects coopération entretenus depuis 1963 entre les Parties. Il est question donc pour les pays ACP d’offrir également des préférences commerciales et de manière certes asymétrique d’une part et, d’autre part, pour l’UE non seulement de maintenir les préférences commerciales couvertes  par la Convention de Lomé et reconduite par l’Accord de Cotonou tout en poursuivant l’offre de la coopération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *